dimanche 2 décembre 2012

Partons loin (D.Majiria, 2006)

D.Majiria, 2006. Composée par Gaëtan Celi, Jean-Marc Ernes et Nicolas Michaux. Texte de Jean-Marc Ernes et Nicolas Michaux.

Nous avions composé cette chanson suite à l'échec de notre entrevue avec un patron de maison de disques. Nous avions présenté une maquette de six titres plus abordables que ceux de notre album mais ça ne l'était pas assez. Et donc, sur cet échec, nous nous sommes lancé un défi : celui de composer une chanson pop, sans cris et sans distos. Quelques mois plus tard, nous somme sélectionnés pour figurer sur la compil de Ca balance. Là, on se dit qu'il faut faire quelque chose de spécial et on décide d'inviter un musicien complètement opposé à notre univers : Nico, le chanteur d'Eté 67. Nous lui faisons écouter toutes les dernières compos sur lesquelles il n'y a pas de texte à l'époque et il choisis naturellement celle-ci. Le texte est ensuite écris à deux. Première expérience d'écriture à deux pour moi. Ce fut assez intéressant et assez amusant. Ca m'a appris des trucs de voir comment un autre écrivait. Sinon, le texte nous narre l'histoire de deux gars qui prennent le large pour fuir leurs problèmes et leur quotidien.


Partons loin dans nos rêveries il suffit d'une seconde
Partons loin de leurs tromperies allons vivre loin du monde et des embuscades
Partons loin de la ville laissons-nous glisser sur le fleuve
Vers une mer vers une île partons loin des épreuves et du temps maussade

Oui c'est vrai j'ai foiré parfois
Oui c'est vrai j'ai déconné
Et même si je n'ai plus un balle
J'aimerai pouvoir me racheter
Oui c'est vrai j’ai foiré parfois
Oui c'est vrai je me suis égaré
Et même si là je vaux que dalle
J'aimerai pouvoir me rattraper
Partons loin

Je suis loin de l'autre vie dans ce décors qui abonde
Je suis loin je me méfie toujours se cache l'immonde et l'insupportable

Oui c'est vrai j'ai foiré parfois
Oui c'est vrai j'ai déconné
Et même si je n'ai plus un balle
J'aimerai pouvoir me racheter
Oui c'est vrai j’ai foiré parfois
Oui c'est vrai je me suis égaré
Et même si là je vaux que dalle
J'aimerai pouvoir me rattraper
Partons loin

Aucun commentaire:

Publier un commentaire