lundi 3 décembre 2012

Mais le charme (D.Majiria, 2009)

D.Majiria, 2009. Composée par Gaëtan Celi, Jean-Marc Ernes et Gilles-Antoine Henin. Texte de Jean-Marc Ernes.

La plus belle femme du monde ne peut donner que ce qu'elle n'a. Sauf que ça a peu de rapport avec ce texte en fait. Quoique... Notre protagoniste est aveuglé par la beauté physique. Or, quand on fait sa vie avec quelqu'un, le physique, c'est somme toute assez éphémère et superficiel. On retrouve ici le concept de l'Absente, bien qu'il ne s'agit pas ici d'une suite de ces textes.


Vouloir courir les miss mondes et les miss univers
T'empêche de garder les pieds sur terre
Superficiel ou voire parfois même décérébré
Au final que peuvent-elle t'apporter

Mais le charme tu ne peux pas qu'en rêver
Mais le charme rêve apprivoisé
Mais le charme tu ne peux t'en emparer
Mais le charme pour l'éternité

Si l'on vivait au doux pays de tes beaux délires
On ne pourrait pas croire en l'avenir
Parcourant le monde virtuel la nuit comme le jour
Recherchant tous les plus beaux atours

Oui capturer oui le charme tu ne peux pas qu'en rêver
Mais le charme rêve apprivoisé
Mais le charme tu ne peux t'en emparer
Mais le charme pour l'éternité

Désespoir de ne pouvoir toucher aux étoiles
Les belles personnes elles ne te veulent aucun mal
Dans ta réalité il doit bien exister
Une absente qui attend de tomber à point nommé

Mais le charme tu ne peux pas qu'en rêver
Mais le charme rêve apprivoisé
Mais le charme tu ne peux t'en emparer
Mais le charme pour l'éternité

Aucun commentaire:

Publier un commentaire