lundi 19 novembre 2012

Buenas tardes (D.Majiria, 1999)

D.Majiria, 1999. Composée par Gaëtan Celi, Philippe Pironet et Jean-Marc Ernes. Texte de Jean-Marc Ernes.

Dans D.Majiria, lorsque l'un de nous était en retard, ceux qui étaient à l'heure avaient pour habitude de lancer un "buenas tardes". Nous avons gardé cette expression pour le titre d'une des compo et il est resté. Ca conte les mésaventures d'un homme qui rentre saoul à la maison et qui se fait engueuler par sa bourgeoise. Un classique. Les "amis" de beuverie y sont aussi décris ici comme des désespérés qui entraînent les autres dans leur mal-être. Ils sont tous dépendants et esclaves de leur vice. L'ivresse est toujours amusante à illustrer dans un texte. La longue intro servait souvent d'intro de concert.


Quand il s'est fait engueulé sermonné il n'avait pas trop le choix
Hier il est arrivé assoiffé il n'avait pas trop le choix
Pour lui ils sont gentils ensemble s'enivrent autour de l'alcool se disent
Tous ses amis très gentil l'Enfer des ivres ils disent n'avoir pas le choix
Ensemble s’entraînent

Sol marche traîne tanguant seul radeaux
Fier ivres sur les flots

D'alcool de bière de vin en être parfois heureux ou parfois bien
Mais le mal-être le lendemain de fête ce mal de tête est pour demain
Soirée tardive sans fin jusqu'au lendemain
Mais laissez les faire ils se sentent biens
En faisant la fête dansant sur leur tête à la moulinette 

Leurs pauvres petits cerveaux s'émiettent
Quelle belle foire quelle histoire

Et il s'est fait engueulé sermonné il n'avait pas le choix
Plus rêver la journée réalité s'impose maintenant là
Mais il crève de cette soirée ennemis jurés
Jurer d'arrêter de boire d'abuser et puis le soir même
Recommencer à abuser avec ses amis fêter cette belle et tardive soirée

Rêver de cette tardive soirée
Vénérer cette tardive soirée
Mourir pour cette tardive soirée
Mourir pour croire à ça

Aucun commentaire:

Publier un commentaire