vendredi 16 novembre 2012

Phacochère en fusion (Arkham Meha, 1995)

Arkham, 1995. Composée par David D'Ascenzo, Gaëtan Streel, Jean-Marc Ernes et Philippe Pironet. Texte de Jean-Marc Ernes.

Dernière compo d'Arkham avant la séparation. Elle est dans la lignée des dernières en plus funk rock. Ce texte est le plus incongrus de tous. Il reprends le "personnage" du phacochère en fusion présent dans Rien n'est parfait pour dédramatiser. C'est un de mes textes les plus barj'. C'est une des mieux enregistrée aussi.


La panoplie de jouets tombe sur le gazon frais
A s'en mordre les doigts tandis qu'il ne voit pas
Là-bas des tas d'endroits qu'il ne voit pas
Qu'il ne veut pas qu'il ne comprends pas

Tandis que la lumière tombe sur ses godasses
Il a la hache de guerre attends qu'il se passe
Des tas d'illusions prenant l'air profonds
Profonds et très con de bonnes intentions

Que dorment les vaux pour que la Terre
Que dorment les taureaux soit un Enfer
Pour la création de tombes à neutrons

Venge et flair les otages
Que à l'occasion se change en lardons
Il ne faut pas rester sage
Si tu veux que ta mère se retrouve sous les fions

Des idées passagères générées par des fougères
Et des phacochères en fusion phacochères en fusion

Glace froid noir mort explosion
Glace froid noir mort explosion
Délires sucrés mal lavés mal blanchis mal rasés ont envahis la nuit
Glace froid noir mort explosion
Glace froid noir mort

Les phacochères les ont prit d'assaut par derrière
Tout en restant amis ils savent ce qu'ils peuvent faire
Tout danse dans l'air profond si tu parles des fusions
Ta vie reste un enfer

Surtout pour le phacochère 

Cuisiné aux petits lardons
Du fion de ta mère par derrière

Sucré salé,envoyé par le fond

Aucun commentaire:

Publier un commentaire